Magnacarta est désormais le groupement de cabinets CGPI de Calci Patrimoine

Posted · Add Comment

membre_magnacarta_large

Comme vous le savez, Calci Patrimoine fait partie du groupement de cabinets de conseil en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) nommé Patrimoine Consultant, filiale du groupe Oddo&Cie.

Depuis fin 2015, suite à une fusion avec un autre groupement nommé FIP Patrimoine, Patrimoine Consultant ne formait en fait plus qu’un seul réseau de 56 cabinets indépendants.

Pour conclure ce rapprochement, nous dévoilons en cette rentrée de septembre 2016 une nouvelle identité pour notre groupement désormais appelé « Magnacarta » :

Référence historique, la Magna Carta établit le premier acte patrimonial connu. En 1215, les barons de Jean Sans Terre s’allient et amènent celui-ci à codifier et reconnaitre leurs droits et obligations sur leurs patrimoines en rédigeant la Magna Carta.

« Aujourd’hui référence européenne, nous avons choisi Magnacarta pour symboliser notre ancrage historique au sein de la profession, nos principales valeurs : la communauté, l’expertise, le soutien et notre esprit d’innovation et d’adaptation dans un contexte en perpétuelle mutation.» Vincent Couroyer, Président de Magnacarta

Magnacarta devient ainsi le premier groupement de cabinets indépendants avec 20 ans d’expériences passées, 1 milliard d’euros d’encours clients sous gestion, 56 cabinets (dont Calci Patrimoine), 16 experts salariés aux services des CGPI, plus de 200 partenaires assurantiels, bancaires, immobiliers et toujours le groupe Oddo&Cie en tant qu’actionnaire institutionnel de poids.

Cette évolution me permettra, j’en suis convaincu, d’être encore plus soutenu pour me consacrer ma véritable valeur ajoutée : ma relation de conseil avec vous et votre patrimoine.

Respectueusement,
Anthony Calci

 

Vos perspectives et projets pour cette rentrée patrimoniale ?

Posted · Add Comment

J’espère sincèrement que vous avez passé un aussi bon été 2016 que celui des marchés financiers, et que cela va continuer ainsi jusqu’en 2017 !

Les marchés financiers ont passé sereinement cet été post-Brexit

En effet, depuis notre dernière newsletter sur le Brexit (et son très bon point d’entrée), les marchés actions européens se sont (comme prévu) totalement repris.

Nous sommes désormais, avec la hausse de +2,31% de vendredi, à un CAC 40 à 4542 soit son niveau le plus élevé depuis la fin avril (et à un niveau égal à septembre 2015 après le crack chinois d’août).

Il faut dire qu’avec le retour de la croissance par la rentrée de l’Europe en cycle relationniste, il est logique de voir les bénéfices des entreprises grimper avec leurs valorisations boursières.

Les Banques centrales (avec leurs rachats d’actifs), les taux bas et la vigueur de l’économie américaine vivifiant notre sortie de cycle déflationniste, y sont pour beaucoup.

Bien sûr, un choc négatif pourrait bien faire revenir notre croissance faible en territoire déflationniste : retour à la raison des marchés actions américains (qui volent de record en record) du fait d’une hausse des taux de la Fed ou de l’entrée en stagflation des USA, crise d’émergents, de la dette de pays européens…

Sans aucun doute de nouvelles périodes de volatilités à venir avec de nouveaux points d’entrée.

L’immobilier est lui aussi porté par le cycle relationniste de l’Europe

L’immobilier professionnel (bureaux…) demeure avec son très bon rapport rendement/risque malgré ses prix élevés à Paris et en Ile-de-France, nous privilégions ainsi aujourd’hui les investissements en pays de la zone Euro via les SCPI internationales, plutôt que franco-françaises.

L’immobilier résidentiel en France reste cher, mais toujours privilégié par les investisseurs comme valeur refuge, tandis que les prix sont encore portés par les taux de crédit historiquement bas (près de 1% sur 15 ans !) et les pôles de développement économiques (Grand-Paris, nouvelles lignes TGV, métropole bordelaise, lyonnaise…).

 
 
 
PageLines