Présidentielles 2012 : Les propositions pour l’immobilier

Posted · Add Comment

Avec des prix immobiliers toujours plus hauts et de de plus en plus de personnes mal logées, quelles sont les différentes propositions des candidats à l’élection présidentielle de 2012 en faveur de l’immobilier et du logement : de Sarkozy à Hollande, Le Pen, Bayrou, Mélenchon, Dupont-Aignan jusqu’à Joly.

immobilier

La baisse des prix de l’immobilier et le coût du logement au cœur des programmes présidentiels
C’est un fait, il devient de plus en plus cher pour les Français de se loger, que ce soit en achetant sa résidence principale ou en étant locataire. Les candidats à l’élection présidentielle se doivent donc d’énoncer des propositions afin de faire pression sur les prix de l’immobilier et de favoriser le logement.

 

Crise de l’Euro 2012 : Comprendre les réponses de l’UE avec l’IIEA

Posted · Add Comment

union européenne
Crise de l’Euro : Comprendre la crise et expliquer les réponses de l’Union Européenne (UE) grâce à l’infographe de l’IIEA.

Peut-être avez-vous déjà croisé ce bel infographe sur les « Réponses de l’UE apportées à la crise de l’euro » ? L’IIEA en a largement fait sa promotion en le diffusant partout en publicité sur internet. J’ai eu envie de vous le montrer en effectuant sa traduction afin de le rendre plus accessible à tous.

 

Que faire face aux hausses d’impôts sur les revenus du capital ?

Posted · Add Comment

fiscalité et impot
Les revenus du patrimoine et les revenus de placement subissent des attaques fiscales de la part des candidats à l’élection présidentielle de 2012 : hausse de la CSG, fusion IR et CSG. Quels placements financiers et investissements financiers sont concernés ? Quels placements et investissements privilégiés ?

Mauvais temps pour les patrimoines ! À peine un mois après une première hausse de la CSG de 1,2% en Loi de Finance 2012, Nicolas Sarkozy récidive en annonçant une nouvelle hausse de 2% de la Contribution Sociale Généralisée ; portant son taux d’imposition de 8,2% à 10,2% et portant l’imposition de la totalité des prélèvements sociaux de 13,5% à 15,5%.

 
 
 
PageLines