Patrimoine : impacts économiques et patrimoniaux de Trump

Donald Trump a été élu le 45ème président des Etats-Unis : quelles optimisations pour l’allocation d’actifs de votre patrimoine ?

Une large victoire avec une majorité au Congrès, au Sénat et à la Chambre des représentants, qui lui permettra théoriquement de réformer. Il pourra si besoin être restreint dans ses mouvements par les systèmes américains de contrôle et de contre-pouvoirs (notamment la Cour suprême).

Essayons d’y voir cependant plus clair sur son projet économique :
Les impacts potentiels financiers et économiques :

Nous avons ainsi déjà vécu une nuit du 08 novembre riche en rebondissements financiers : alors que le consensus des analystes prévoyait une chute d’environ 10% des indices actions causée par les perspectives négatives des effets du protectionnisme, les investisseurs ont surtout retenu les aspects positifs potentiels de son programme de relance à la Keynes en plébiscitant les marchés actions (« rally » de hausse attendue jusqu’à la fin d’année).

Prédomine donc aujourd’hui le « Trump Jump » ou euphorie faisant toucher les indices actions US à leurs niveaux records. Mais les incertitudes multiples quant au financement de ses réformes ont déjà fait grimpé les taux et le dollar, créant déjà les premières tensions sur les marchés obligataires.

De plus, si Trump confirme ses réformes anti-libérales, des phases de forte volatilité impacterons sans aucun doute encore les marchés (baisse des indices actions, hausse des primes de risques, hausse de l’or…).

Sans oublier que les Etats-Unis sont sans doute en fin de cycle de reflation (cycle de hausse de la croissance et de l’inflation entamé depuis 2009), ils devraient ainsi rentrer pendant son mandat présidentiel en ralentissement via le cycle de stagflation (cycle de baisse de la croissance et de hausse de l’inflation).

Les impacts sur la croissance et l’inflation mondiale, les classes d’actifs, et particulièrement sur l’économie européenne sont donc à surveiller de près.

La stratégie d’allocation d’actifs de votre patrimoine et de vos investissements est donc à adapter :

Par Anthony Calci, conseiller en gestion de patrimoine indépendant CGPI