Pourquoi investir dans le vin avec Patrimoine Grands Crus

Comme pour les autres produits de luxe qui se distinguent par leur qualité et leur rareté, la demande de grands crus ne cesse d’augmenter face à une offre limitée. En résulte une formidable opportunité d’investissement : depuis plus de 20 ans, les grands vins affichent une rentabilité annuelle record, d’environ 14%, tout en limitant le risque en comparaison d’autres actifs mobiliers et immobiliers qui, eux, dépendent plus sensiblement des contextes macroéconomique et géopolitique.
Patrimoine Grands Crus permet ainsi d’investir dans le vin comme dans un fonds d’investissement : Mutualisation des risques et gestion déléguée pour un maximum de performance.

Investir dans les Grands Crus offre d’excellentes perspectives de plus-value

L’impressionnante croissance de la demande émanant des nouveaux pays consommateurs, particulièrement de la Chine, offre de belles perspectives d’avenir pour la performance de ce mode de placement.

Investir dans les grands crus comporte donc de réels avantages comparatifs par rapport aux autres supports classiques: le risque est limité, la raréfaction de l’offre dans le temps est liée à la consommation du produit, la demande est croissante et la rentabilité élevée. Sans oublier que ce type de placement est un véritable outil de diversification de patrimoine.

[swfobj src= »http://www.calci-patrimoine.com/wp-content/images/banner/pgc/hq_text_banner_300x250_STATIC_PGC » height= »360″ width= »300″ wmode= »transparent »]

Trois façons d’investir dans le vin

S’offrent à l’investisseur 3 possibilités : s’offrir un vignoble, se constituer sa propre cave ou faire confiance à des professionnels.

S’offrir un vignoble

La première méthode ne s’adresse qu’à des personnes dont les capacités financières sont importantes, compte tenu du prix à l’hectare, notamment en Champagne ou dans les plus belles appellations du vignoble français (1 à 1,5 millions d’euros par hectare).

Constituer sa propre cave

La deuxième alternative demeure la plus simple, mais la moins rentable, pour un particulier qui s’attaque seul à un marché d’initiés. Dernier maillon de la chaine des prix et de l’information, il limite les chances d’optimisation de son placement.

Faire confiance à des professionnels

La troisième solution semble plus adéquate à quiconque souhaite diversifier ses investissements tout en comprenant la problématique du produit sous-jacent.

Le modèle français existant jusqu’à présent reposait sur la constitution d’une cave personnalisée, grâce à des conseils de professionnels : l’investisseur se contentait simplement d’en confier l’élaboration à un négociant. Restait cependant en suspens plusieurs questions : faut-il considérer un investissement dans le vin comme diversifié si celui ci n’est composé que de 3 ou 4 caisses ? Le marché du vin n’est-il pas un marché spécifique sur lequel il faut savoir être réactif et donc déléguer la gestion à des professionnels aguerris ? Qui bénéficie des bouteilles les plus rares ? Le conseil est-il partial ?

Investissez dans le vin comme dans un fonds d’investissement avec Patrimoine Grands Crus

Une alternative intéressante est venue parer à cette éventualité de conflit d’intérêts : elle consiste à mutualiser la rentabilité et les risques grâce à une unique cave prestigieuse à travers un système comparable à celui d’un fonds d’investissement classique.

Un seul acteur offre en France, depuis peu, une telle opportunité : Patrimoine Grands Crus.

Comme dans un fonds, achetez des parts de la société Patrimoine Grands Crus

A l’instar de leurs concurrents anglo-saxons, les fondateurs (Aurélien Grevet et Mikael Pierron) sont partis d’un constat simple: si 200 investisseurs veulent une cave personnalisée, seuls les premiers arrivés peuvent accéder aux plus grands millésimes des vins les plus prestigieux, tels Petrus ou Romanée Conti. La mutualisation des actifs permet, au contraire, à chacun de profiter des plus fortes rentabilités générées par les crus les plus rares et les plus prisés. La société détient toutes ces bouteilles, physiquement, dans de magnifiques caves d’Issy-les-Moulineaux.

Permet de mieux mutualiser les risques – Pour une plus faible volatilité

Patrimoine Grands Crus résulte de l’identification du besoin des investisseurs de trouver de nouveaux marchés porteurs afin de diversifier leur patrimoine. Les grands crus constituent une nouvelle classe d’actifs dont les caractéristiques sont impressionnantes : le ratio entre rentabilité et risque est excellent, et ce, d’autant plus que la conjoncture est plutôt défavorable aux marchés actions ou autres marchés plus traditionnels.

Permet de déléguer à 100% la gestion de la cave aux professionnels de Patrimoine Grands Crus – Pour de meilleures performances



Le vin n’étant pas considéré comme un actif financier, la structure juridique n’est pas un OPCVM (SICAV ou FCP) mais une Société en Commandite par Actions (SCA). L’investisseur entre ainsi au capital de la société en tant que commanditaire.

Il détient des parts, mais délègue la gestion aux associés commandités. Ceci permet d’optimiser l’investissement : la diversification de la cave est maximale car chacun détient une quote-part de celle-ci, mais surtout ce système permet une totale réactivité à l’achat comme à la revente.

En effet, les bouteilles appartenant à la structure et non à l’investisseur, la réalisation des opérations ne nécessite pas l’accord systématique et chronophage de tous les actionnaires, ce qui est unique en France. Ainsi, les performances reposent essentiellement sur la capacité des gérants à générer de la plus-value.

La société s’est créée autour d’une équipe complémentaire de jeunes entrepreneurs issus du monde de la finance (Mikael Pierron) et du négoce de grands crus (Aurélien Grevet). La première année d’activité est encourageante et prometteuse avec une performance déjà supérieure à 20% (en avril 2012).

Permet de minimiser les frais payés par l’investisseur – Pour un meilleur rendement

Patrimoine Grands Crus opère sur une base de 3 types de frais, mais l’essentiel est calculé sur la rentabilité du placement : 3% sont prélevés à l’entrée, la gestion annuelle est facturée à 2% de la valeur nette des actifs et enfin les frais de performance au jour de la sortie oscillent entre 15% et 20% de la plus-value selon le nombre d’années de détention des actions.

Cette structure tarifaire est moins onéreuse que celles pratiquées par l’ensemble des fonds d’investissement dans le vin. Autre avantage comparatif : le ticket d’entrée de Patrimoine Grands Crus est plus largement accessible, à 20.000 euros contre au moins 125.000 euros chez leurs concurrents anglo-saxons montés en fonds d’investissement.

La stratégie du portefeuille de Patrimoine Grands Crus

La stratégie de portefeuille s’appuie bien évidemment sur une étude précise et quotidiennement renouvelée de cette activité si spécifique, où l’information ne circule que de manière très limitée. Dans ce marché gris, les bruits de couloir, l’écoute quotidienne des principaux acteurs, acheteurs ou vendeurs, revêt une importance capitale. L’appréhension des tendances lourdes requiert donc un réseau efficace dans ce monde, encore cloisonné, du négoce des grands vins.

Patrimoine Grands Crus étant en premier lieu une société permettant d’investir dans le vin, la stratégie de portefeuille repose également sur une qualification pointue et une expérience éprouvée en matière financière. Aussi, deux règles de base en dictent l’orientation : performance et diversification. La rentabilité est envisagée à court, moyen et long termes et ne cède ainsi aucun terrain aux sirènes de la spéculation. La diversification relève de ce même état d’esprit rassurant pour les investisseurs. Grâce à ce principe, ce-dernier profite pleinement de la rentabilité des actifs les plus performants, et se protège du risque de retournement du marché sur une référence ou une région en particulier.

La performance, précédemment évoquée, est également directement liée à deux traits propres aux actifs sélectionnés pour la composition de la cave de Patrimoine Grands Crus : prestige et rareté. Ces caractéristiques, si elles ne peuvent être considérées comme une absolue garantie, assurent néanmoins une position extrêmement favorable aux actifs de Patrimoine Grands Crus dans le fameux rapport entre l’offre et la demande.

Ces axes stratégiques incitent donc tout investisseur soucieux de rentabilité, à accorder une importance toute particulière aux plus grands vins de Bourgogne, produits dans d’infimes quantités. Jouissant d’une immense notoriété dans les marchés qualifiés de matures, ces crus recèlent un avantage considérable : l’engouement qu’ils suscitent dans les marchés émergents n’en est qu’à ses prémices. Dans une moindre mesure, les plus grands noms de la Champagne, de la Vallée du Rhône, d’Italie, d’Espagne, des Etats-Unis et même du « Nouveau Monde » répondent à ces critères et méritent le plus vif intérêt.

Il convient cependant de ne pas négliger les grands crus de Bordeaux qui assurent toujours l’immense majorité des échanges et dont la correction des cours à laquelle nous assistons, depuis près d’un an, ne nous semble que justifiée, explicable et surtout temporaire. Rareté et prestige produiront leur effet, une fois le relatif surplus de stock (notamment en Asie) résorbé. C’est précisément en ces périodes qu’apparaissent de belles opportunités d’achat. Petrus (certainement du fait de sa production dix fois inférieure à celle des autres premiers crus et assimilés) sort du lot et fait mieux que résister au fléchissement précédemment évoqué.

Les autorités de contrôle de Patrimoine Grands Crus

Plusieurs autorités de contrôle exercent un véritable contre-pouvoir sur le management de Patrimoine Grands Crus Gérance, associé commandité, dont la mission est de gérer la cave au quotidien.

La société rend donc des comptes à ses actionnaires au travers d’un conseil de surveillance, composé d’au moins trois commanditaires (qui ne peuvent être commandités), qui assure ainsi une visibilité totale, à chaque investisseur, sur la santé de l’entreprise. Ce conseil doit réunir, au minimum, une assemble générale annuelle et aborder tous les points nécessaires à une transparence maximale pour tout souscripteur.

Ce conseil joue aussi le rôle d’ambassadeur et assure une légitimité auprès de futurs investisseurs. En effet, la société a pour projet de faire siéger de grands noms de la gastronomie et du monde vinicole afin d’asseoir un peu plus la réputation de l’entreprise. Des personnes influentes du monde de la finance ou, plus largement, des affaires y trouveront également leur place.

Au delà du conseil de surveillance, il existe une obligation légale d’avoir un expert comptable ainsi qu’un commissaire aux comptes, dont le rôle est de valider les comptes chaque année et de vérifier que l’ensemble de la société est bien gérée.

Éligibilité au PEA de Patrimoine Grands Crus

Il est judicieux de noter que les actions Patrimoine Grands Crus sont éligibles au PEA. En effet, il est possible d’inscrire des titres non cotés au sein de ce type d’enveloppe fiscale. L’avantage est certain : une exonération de taxe sur la plus value est ainsi automatiquement accordée à tout porteur conservant ses titres au moins 5 ans au sein de celui-ci.

Ce dernier point va de paire avec l’obligation faite aux actionnaires de rester au moins 5 ans propriétaires de leurs parts. Les fonds investis sur un PEA sont toujours disponibles. Tout retrait effectué avant 8 ans entraîne obligatoirement la clôture du PEA et la vente de la totalité des valeurs inscrites sur celui ci.

Si cette clôture se fait entre 5 et 8 ans, les plus-values ne sont pas imposables et subiront seulement les prélèvements sociaux (actuellement de 13,5%).

Il existe donc un intérêt réel à bénéficier de la fiscalité avantageuse de cette enveloppe, mais la procédure administrative est un peu plus longue que si un souscripteur rentrait directement au capital de la société.

Les associés acceptent les augmentations de capital au travers du PEA seulement pendant les quinze premiers jours du mois afin d’avoir le temps de convertir en bouteilles les sommes investies mais aussi afin d’optimiser l’investissement des actionnaires actuels dont la performance pourrait être diluée si les fonds n’étaient pas disponibles à temps.

Comment rentrer dans le capital de Patrimoine Grands Crus

Si l’investissement ne se fait pas via un PEA, celui ci est très simple et rapide. Il suffit de remplir un bulletin de souscription et d’y joindre une copie de la carte d’identité ou du passeport de l’investisseur, un RIB ainsi qu’un justificatif de domicile. Patrimoine Grands Crus envoie ensuite une attestation de prise de position au sein du capital.

Les modalités sont légèrement plus complexes si cela doit se faire au travers d’un PEA. En effet, l’inscription de titres non cotés au sein de ce type d’enveloppe est plus compliquée : la banque exigeant de remplir différents documents standardisés tels qu’une lettre d’engagement, une autorisation de virement et une attestation de l’émetteur de nouvelles actions. De plus, l’envoi des statuts est nécessaire pour ce faire. L’entreprise sait toutefois comment procéder et accompagne chaque nouveau souscripteur dans cette démarche afin que les fonds soient débloqués au plus vite.

La fiscalité associées à Patrimoine Grands Crus

Pour les résidents fiscaux français, il n’existe pas d’avantage fiscal spécifique, autre que celui d’investir via un PEA. En effet, la loi TEPA (loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat) n’est pas applicable dans le cadre d’une prise de participation au capital de Patrimoine Grands Crus tout simplement parce que l’actif de la société est composé d’alcool. L’une des conditions nécessaires à une réduction d’impôt sur le revenu ou d’impôt de solidarité sur la fortune n’est pas respectée. Ceci est compensé par les performances très satisfaisantes du début d’activité.

La fiscalité applicable est celle du prélèvement libératoire forfaitaire sur les plus values mobilières.

Pour les résidents fiscaux étrangers, il existe un avantage fiscal certain puisqu’il est possible de bénéficier d’une exonération totale de taxe sur la plus value si un investisseur a détenu pendant au minimum 5 ans moins de 25% du capital de la société.

Les personnes morales ont aussi la possibilité d’investir dans l’entreprise.

Rapports mensuels

Patrimoine Grands Crus se veut transparent avec ses actionnaires et émet un rapport mensuel dans lequel figurent la valeur actuelle des actions, l’analyse des fondateurs sur le marché des grands crus, leur stratégie de portefeuille, une décomposition de la cave et tous les éléments permettant à chaque investisseur de comprendre ce qu’il se passe au sein de la structure.

Ce rapport de plusieurs pages n’est en rien obligatoire, mais permet aux gérants de tenir informés les commanditaires des perspectives de croissance et des opportunités en présence.

Liste de vins éligibles

BORDEAUX
Pauillac
Margaux
Pessac-Léognan
St Julien
St Estèphe
St Emilion
Pomerol
BOURGOGNE
Domaine de la Romanée Conti
Domaine Henri Jayer
Domaine Emmanuel Rouget
Domaine Leroy
Domaine D’Auvenay
Domaine Méo Camuzet
Domaine Georges Roumier
Domaine Armand Rousseau
Domaine Comte Georges de Vogüé
Domaine des Comtes Lafon
Domaine Jean-François Coche-Dury
VALLÉE DU RHÔNE
Evolution du prix du vin par rapport aux autres indices boursiers

Vous souhaitez investir dans le vin avec Patrimoine Grands Crus ? Laissez-nous vos coordonnées et soyez rappelé !