Loi Scellier 2012 – Texte et Changements de la loi de finance 2012

scellier
Vous souhaitez investir en Scellier et vérifiez une véracité juridique ? Vous trouverez ici le texte de la loi Scellier 2012 provenant de l’article 75 de la loi de finance de cette même année : Les changements apportés par rapport à 2011 y sont indiqués.
L’article 199 septvicies du Code Général des Impôts remet les mots dans l’ordre, mais il me semble moins clair que celui-ci.

>> Article 199 septivicies

Attention, le premier en haut est le sexvicies ! Il concerne le LMNP.

Article 75. – Changements Texte de la Loi Scellier pour 2012

I. – L’article 199 septvicies du CGI est ainsi modifié :

A. – Le I est ainsi modifié :
1° Au début du premier alinéa, est ajoutée la mention : « 1. » ;

2° Le deuxième alinéa est remplacé par des 2 et 3 ainsi rédigés : « 2. La réduction d’impôt s’applique dans les mêmes conditions :

a) Au logement que le contribuable fait construire et qui fait l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 ;

b) Au logement que le contribuable acquiert entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 et qui fait ou qui a fait l’objet, entre ces mêmes dates, de travaux concourant à la production ou à la livraison d’un immeuble neuf au sens du 2° du 2 du I de l’article 257 ;

c) Au logement qui ne satisfait pas aux caractéristiques de décence, prévues à l’article 6 de la loi 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi 86-1290 du 23 décembre 1986, que le contribuable acquiert entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 et qui fait l’objet, entre ces mêmes dates, de travaux de réhabilitation définis par décret permettant au logement d’acquérir des performances techniques voisines de celles d’un logement neuf ou que le contribuable acquiert en 2012 et qui a fait l’objet, entre ces mêmes dates, de tels travaux ;

d) Au local affecté à un usage autre que l’habitation que le contribuable acquiert entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 et qui fait l’objet, entre ces mêmes dates, de travaux de transformation en logement ou que le contribuable acquiert en 2012 et qui a fait l’objet, entre ces mêmes dates, de tels travaux.

3. L’achèvement du logement doit intervenir dans les trente mois qui suivent la date de la déclaration d’ouverture de chantier dans le cas d’un logement acquis en l’état futur d’achèvement ou la date de l’obtention du permis de construire dans le cas d’un logement que le contribuable fait construire. L’achèvement des travaux mentionnés aux b, c et d du 2 doit intervenir au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l’acquisition du local ou du logement concerné. » ;

3° Au début du troisième alinéa, est ajoutée la mention : « 4. » ;

4° Au cinquième alinéa, la référence : « quatrième alinéa » est remplacée par la référence : « deuxième alinéa du présent 4 » ;

B. – Le II est complété par un alinéa ainsi rédigé :
« Toutefois, pour les logements acquis neufs ou en l’état futur d’achèvement par le contribuable ou que celui-ci fait construire, qui font l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire du 1er janvier au 31 décembre 2012, et pour les autres logements, qui font l’objet, au titre des travaux mentionnés aux b, c et d du 2 du I, d’un dépôt de demande de permis de construire entre ces mêmes dates, la réduction d’impôt s’applique à la condition que le contribuable justifie du respect d’un niveau de performance énergétique globale fixé par décret en fonction du type de logement concerné et supérieur à celui qu’impose la législation en vigueur. » ;

C. – Le IV est ainsi modifié :
1° Au premier alinéa, les mots : « pour sa fraction inférieure à » sont remplacés par les mots : « dans la limite de plafonds par mètre carré de surface habitable fixés par décret en fonction de la localisation du logement et sans pouvoir dépasser » ;

2° Le cinquième alinéa est supprimé ;

3° Après le mot : « neuf », la fin du sixième alinéa est ainsi rédigée : « à raison duquel il justifie du niveau de performance énergétique globale mentionné au dernier alinéa du II, ce taux est porté à 22 %. » ;

4° Après le sixième alinéa, sont insérés trois alinéas ainsi rédigés : « – 16 % pour les logements acquis en 2012 qui font l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire au plus tard le 31 décembre 2011 et pour lesquels le contribuable justifie du niveau de performance énergétique globale mentionné au dernier alinéa du II. Toutefois, pour les logements qui font l’objet d’un dépôt de permis de construire au plus tard le 31 décembre 2011 pour lesquels le contribuable ne justifie pas d’un tel niveau de performance énergétique globale, la réduction d’impôt s’applique au taux de 8 % ; – 16 % pour les logements acquis ou construits en 2012 qui font l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire à compter du 1er janvier 2012. » ;

5° Au dernier alinéa :
a) Après les mots : « transforme en logement », le mot : « ou » est remplacé par le signe : «, » ;

b) Après les mots : « logements neufs », sont insérés les mots : « ou d’un logement qui fait l’objet de travaux concourant à la production ou à la livraison d’un immeuble neuf au sens du 2° du 2 du I de l’article 257 » ;

c) Les mots : « de transformation ou de réhabilitation » sont supprimés

D. – Le VIII est ainsi modifié :
1° Le cinquième alinéa est supprimé ;

2° Au sixième alinéa, le mot : « sixième » est remplacé par le mot : « cinquième » et, après la référence : « du IV, », la fin de l’alinéa est ainsi rédigée : « ce taux est porté à 22 % ; »

3° Après le sixième alinéa, sont insérés trois alinéas ainsi rédigés : « – 16 % pour les souscriptions réalisées en 2012, à la condition que 95 % de la souscription serve exclusivement à financer des logements qui font l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire au plus tard le 31 décembre 2011 et qui respectent le niveau de performance énergétique globale mentionné au dernier alinéa du II. Toutefois, pour les souscriptions réalisées en 2012 autres que celles mentionnées au sixième alinéa qui servent à financer des logements qui ont fait l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire au plus tard le 31 décembre 2011, la réduction d’impôt s’applique au taux de 8 % ; – 16 % pour les souscriptions réalisées en 2012 qui servent à financer des logements faisant l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire à compter du 1er janvier 2012. » ;

4° A la dernière phrase du septième alinéa, après le mot :
« souscription », il est inséré le mot : « annuelle » ;

E. – Le XI est ainsi modifié :
1° A Au premier alinéa, le mot : « septième » est remplacé par le mot : « neuvième » ;

2° B Le a est ainsi modifié :
a) Au 2°, le taux : « 31 % » est remplacé par le taux : « 29 % » ;

b) A la fin du 2°, les mots : « entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2013 » sont remplacés par les mots : « en 2012 » ;

c) Le 3° est abrogé ;

3° Aux 2° et 3° du b, les mots : « dixième » et « neuvième » sont remplacés, respectivement, par les mots : « douzième » et « onzième » ;

4° Après le 3° du b, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : « Le dernier alinéa du II n’est pas applicable au présent XI. »

II. – A. –

Pour les logements qui ont fait l’objet de travaux avant leur acquisition par le contribuable, les quatrième à septième alinéas du 2° du A du I s’appliquent à ceux pour lesquels une demande de permis de construire est déposée à compter du 1er janvier 2012. B. – Le 4° du D du I s’applique aux investissements réalisés à compter du 1er janvier 2012. C. – Les 1° et 4° du C et le 2° du E du I s’appliquent aux dépenses payées à compter du 1er janvier 2012, à l’exception de celles pour lesquelles le contribuable justifie qu’il a pris, au plus tard le 31 décembre 2011, l’engagement de réaliser un investissement immobilier. A titre transitoire, l’engagement de réaliser un investissement immobilier peut prendre la forme d’une réservation, à condition qu’elle soit enregistrée chez un notaire ou au service des impôts avant le 31 décembre 2011 et que l’acte authentique soit passé au plus tard le 31 mars 2012. Dans ce cas, la réduction d’impôt s’applique aux taux en vigueur au 31 décembre 2011 pour les logements acquis ou construits en 2011.

Articles récents

Calci Patrimoine intègre le classement de Décideurs Magazine

Calci Patrimoine est désormais classé "Pratique réputée" dans Décideurs Magazine Nous avons le plaisir de vous annoncer que notre cabinet…

15 septembre 2021

Nos 12 meilleurs placements où investir en 2021

Comment et où investir actuellement ? Quels placements 2021 conseillez-vous pendant cette crise sanitaire et économique ? Voilà les questions…

9 septembre 2021

PER 2021 Plan Epargne Retraite : Conseils, Ouvrir, Transférer

Le succès du Plan d’épargne retraite PER en 2021, et depuis son lancement, ne se dément pas, particulièrement pour le…

5 septembre 2021

Sélection de réinvestissements et FCPR éligibles 150-0 B Ter

Vous pouvez également lire ici notre article complet sur l'apport-cession et le réinvestissement du 150-0 B Ter du CGI >

27 août 2021

Apport-cession 2021 et holding : Bien réinvestir en 150-0 B Ter

Pourquoi vendre votre entreprise dans une holding et bénéficier du report d’imposition de l’apport-cession du 150-0 B Ter ? Comment…

27 août 2021

Investir en bourse en 2021 : Notre stratégie d’allocation actuelle

Comment investir en bourse aujourd'hui ? Avec quelle allocation d’actifs en action, obligation et immobilier coté ? Nous parcourons ensemble dans…

7 juillet 2021

Conseiller en gestion de patrimoine (CGP), stratégiste en investissement financier et immobilier

Formulaire de la Sidebar
  • 0 of 500 max characters

Prendre un RDV téléphonique


Mathilde Valat, Aude Durand et Anthony Calci

Interventions médias

Emission Capital sur M6 (05-2019)
Emission Le Quotidien de Yann Barthès (12-2018)

Trophée “Révélation CGP” 2019

Membre de Magnacarta

Magnacarta est le groupement référence en gestion de patrimoine avec plus de 65 cabinets membres et 1,5 milliard d’actifs financiers clients sous gestion.

Membre de l’Anacofi

L’Anacofi est la première association professionnelle agréée AMF des Conseillers en gestion de patrimoine (CGP) avec 2000 membres.

Nos agréments réglementaires

  • Conseiller en investissements financiers (CIF) n°E004591 référencé par l’Anacofi
  • Courtier en Assurance n°Orias 11062580
  • Intermédiaire en Transaction Immobilière n°​CPI75012018000025614
  • Compétence juridique appropriée (CJA), Master “Expert en Gestion de Patrimoine” de l’Aurep
  • Garantie financière et RCP de la compagnie MMA

Les 4 étapes d’une mission patrimoniale

1. Audit : découverte de votre situation et objectifs

2. Préconisation : étude de plusieurs stratégies

2. Mission : mise en place de la meilleure stratégie

3. Suivi : accompagnement fiable et pérenne

Une gestion de patrimoine innovante

  • Progiciel de simulation (BIG Harvest)
  • Souscription et gestion 100% internet
  • Agrégateur de comptes (Money Pitch)

Avertissement

Les informations contenues dans ce site ne constituent ni un conseil en investissement, ni une sollicitation à investir, ni une offre quelconque d’achat ou de vente. Les points de vue exprimés ne sont que le reflet d’une opinion de leurs auteurs et ne sauraient constituer un conseil de leur part, de la part de votre conseiller ou de celle de Calci Patrimoine. Aucune responsabilité ne saurait donc être engagée à quelque titre que ce soit. Nous attirons votre attention sur le fait que les dispositifs juridiques et fiscaux présentés sont susceptibles d’être modifiés ultérieurement en fonction des évolutions légales et réglementaires. Il est rappelé que préalablement à tout investissement il est recommandé de se rapprocher de votre conseiller habituel afin d’en évaluer le caractère adapté à votre situation et qu’il puisse vous exposer les modalités d’investissement et vous présenter les risques inhérents associés.