Partagez

Accueil >>

Connaissez-vous les cycles économiques de Kondratiev ? Ils sont particulièrement pertinents en gestion de patrimoine pour établir sa stratégie d’allocation d’actifs patrimoniale à long terme, c’est-à-dire pour choisir sur quelles classes d’actifs son patrimoine doit-il s’investir ou se désinvestir, en fonction du cycle où nous sommes et celui à venir (2016 fin de déflation / début de reflation ?).

L’économiste russe Nikolaï Kondratiev (1892-1938) a ainsi décrit les comportements d’une période longue d’environ 60 ans durant laquelle une économie va évoluer en 4 phases d’une dizaine d’années : reflation, stagflation, désinflation et enfin déflation.

Pour l’Histoire, Kondratiev est mort fusillé pendant les Grandes Purges au Goulag, déporté par Staline pour avoir mis en avant que l’économie de marché se relevait toujours de ses dépressions.

Ce qui est passionnant, c’est que tous les cycles longs de Kondratiev ont été identifiées depuis le Moyen-Âge, où chaque phase répète tous les demi-siècles les mêmes caractéristiques économiques, favorisant ou défavorisant donc les mêmes classes d’actifs : cash, actions, obligations d’Etat, obligations d’entreprise, immobilier résidentiel, immobilier d’entreprise, matières premières et or.

Les 4 dernières cycles de Kondratiev aux USA, de 1800 à aujourd’hui

kondratiev-usa

Le dernier cycle de Kondratiev en date serait bien sûr celui que nous vivons actuellement en France.

Cycles de Kondratiev et Investissements

La phase 1 de reflation, ou «  le printemps » (de 1946 à 1965)

Caractéristiques économiques de la reflation :

  • Peur de retourner en récession – la confiance reste fragile.
  • Remontée très progressive des prix et petite reprise du crédit.
  • Les actions et les prix de l’immobilier commencent doucement leur hausse.
  • Les actions sont au plus haut à la fin de la phase.

Comportement des classes d’actifs patrimoniaux en reflation :

  • À avoir dans son patrimoine : Actions et Immobilier.
  • Eviter : Fonds euros, Obligations et Or.

La phase 2 de stagflation, ou « l’été » (de 1966 à 1981)

Caractéristiques économiques de la stagflation :

  • La confiance croit encore, l’inflation atteint son pic à la fin de la phase.
  • Les entreprises s’endettent et investissent, tandis que les taux d’intérêts montent et atteignent également leur plus haut niveau.
  • Les actions connaissent à un point bas à la fin de la phase.

Comportement des classes d’actifs patrimoniaux en stagflation :

  • À avoir dans son patrimoine : Or, Matières Premières, Immobilier résidentiel.
  • Eviter : Fonds euros, Actions et particulièrement Obligations.

La phase 3 de désinflation, ou « l’automne » (de 1982 à 1999)

Caractéristiques économiques de la désinflation :

  • La confiance est à son maximum, les ménages s’endettent massivement.
  • L’inflation commence à baisser, les taux d’intérêts également.
  • Les actions sont au plus haut à la fin de la phase.

Comportement des classes d’actifs patrimoniaux en désinflation :

  • À avoir dans son patrimoine : Actions, Obligations Corporate et Immobilier d’Entreprise.
  • Eviter : Or et Matières Premières.

La phase 4 de déflation, ou « l’hiver » (de 2000 à aujourd’hui 2016 avec les premiers signes de reflation).

Caractéristiques économiques de la déflation :

  • Repli sur soi des ménages et des entreprises.
  • L’inflation chute, jusqu’à la déflation. Le crédit se bloque.
  • Ruée sur les actifs les moins risqués.
  • Les actions et l’immobilier sont au plus bas à la fin de la phase.

Comportement des classes d’actifs patrimoniaux en déflation :

  • À avoir dans son patrimoine : Fonds euros, Obligations AAA et Or.
  • Eviter : Immobilier, Matières Premières et Actions.

Vous noterez que l’immobilier est le seul actif à monter durant 3 phases d’affilée, d’où l’impression (fausse) qu’il monte tout le temps… Dernière période hivernale en France : début des années 1990.

Aussi, contrairement à la pensée courante, l’obligation n’est pas un actif prudent sur le long terme et, comme toute classe d’actifs, dépendent de l’horizon d’épargne et de la phase économique dans lesquelles elles évoluent. Si votre patrimoine avait été détenu en obligations dans la période de hausse des taux (stagflation), vous auriez ainsi subi près de 50% de moins-value…

Caractéristiques des saisons de Kondratiev et des classes d’actifs

kondratiev-seasons-invest

Dans quelle phase de cycle de Kondratiev sommes-nous en 2016 ?

Pour largement simplifier (nous devrions pour être précis faire une analyse pays par pays, économie par économie), distinguons 3 grandes zones économiques : l’Europe, les Etats-Unis et la Chine.

  • L’Europe serait en début de phase 1 reflation, par le retour de la croissance et de l’inflation (difficile encore à dire si la France est sortie de récession, notamment par son « particularisme » en matière d’immobilier qui n’a baissé que légèrement, l’Allemagne semble aussi en avance dans la reflation par rapport au reste de l’Europe).
  • Les Etats-Unis seraient en fin de phase 1 reflation, par le chômage au plus bas et par un très timide début de hausse des taux.
  • La Chine serait en phase 4 déflation (la reflation est-elle proche ?).

Bien sûr, il existe des analyses qui ont opposé Kondratiev, mais une grande majorité des économistes du monde entier ont désormais admis l’existence de ces cycles – toutes les institutions notamment s’en servent aujourd’hui pour prendre leurs décisions à long terme : banques centrales, gouvernements, grandes entreprises… Mais encore peu d’investisseurs particuliers ou ceux qui les conseillent (comme notre cabinet) optimisent leur gestion de patrimoine par l’analyse de ces cycles.

En fonction de votre situation propre, objectifs et horizon de placement, vous pouvez vous aussi pouvoir bâtir une stratégie et choisir sur quelles classes d’actifs (entre les actions, les obligations, l’immobilier, l’or, les matières premières ou encore le fonds euros) investir ou vendre pour optimiser votre patrimoine.

Anthony Calci

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *